Jeudi 30 septembre La Tournette

La Tournette depuis La Molloire – 30 septembre 2021

Le dénivelé annoncé (1400m) et l’heure matinale du rendez-vous n’avaient pas découragé 12 d’entre nous. Il faut dire que la météo s’annonce excellente et les paysages depuis la Tournette ont largement fait sa réputation.

Une fois le regroupement effectué au parking de la Molloire (1030m), nous commençons à 7h25 la montée par une piste 4x4 assez raide et empierrée. La fraîcheur matinale et la traversée de la forêt sont les bienvenues en ce début de journée. Après une bonne heure, nous atteignons le chalet des trois vargnes (*), chalet habitable et servant d’étape aux chasseurs, installé sur une belle plateforme dégagée du Charvin à la grande Casse jusqu’au massif de Péclet Polset : prétexte d’une bonne pause pour le groupe. Commence ensuite (déjà !) une descente en pierrier sur une centaine de mètres pour traverser le vallon de l’Arpettaz avant de remonter d’autant à travers bois en direction des chalets des Vorets, plutôt « dévorés » vu leur état - merci à Bénédicte pour le calembour - , ruines que nous atteignons en sortant définitivement de la forêt. La vue est maintenant totalement dégagée à près de 180° sur tout le flanc est du massif de la Tournette et nous ouvre le massif de Sous-Dine, la chaine des Aravis, le Mont Blanc, les sommets de la Vanoise et du Beaufortain. Cette vue nous accompagnera fidèlement jusqu’au sommet.

Avant d’atteindre le refuge du Rosairy (fermé) où la pause photo s’impose, nous apercevons de nombreux chamois réunis pour une sympathique cousinade sur les crêtes. Après le refuge, le sentier s’élève en direction du col du Rosairy, nous bifurquons vers la gauche peu avant celui-ci. La végétation présente jusqu’au refuge laisse place à un environnement de plus en plus minéral, rendant un peu plus complexe notre progression. Une pause bienvenue est décrétée à 2100m, il nous reste un dernier tronçon à franchir à travers les rochers, mais le chemin, bien tracé et tout fléché de rouge, nous amène à travers les rochers jusqu’à la crête herbeuse précédant le « fauteuil » célèbre de la Tournette.

La montée au fauteuil se révèle assez simple, d’autant que nous sommes quasiment seuls à emprunter la cheminée d’accès, ses chaines et ses échelles. Nous atteignons le sommet vers 12h45, après plus de 5 heures d’efforts, mais sommes récompensés par le panorama à 360° : aux sommets déjà admirés durant la montée, nous y ajoutons le mont Pourri, la barre des Ecrins, les aiguilles d’Arves, Belledonne, le Mont Aiguille et le Vercors, le Granier, les sommets des Bauges et du Jura, le Parmelan etc. et bien sûr le lac en contrebas dans toute sa longueur.

Nous profitons d’un léger creux dans le flot des montées au fauteuil pour entamer notre descente (comme pour le Père Noël, impossible de se croiser dans la cheminée...) qui s’avère un peu plus délicate mais est passée sans encombre. Nous prenons le sentier passant sous le sommet et rejoignons la pointe de la Bajulaz par un sentier balcon dominant quelques à-pics impressionnants qui nécessitent un peu d’attention ; c’est enfin l’heure de la pause pique-nique, pour un déjeuner sur l’herbe des plus agréables dans un cadre d’exception. Courte sieste, le temps d’une escapade pour 2 gazelles intrépides de notre groupe, sur l’arête sommitale de la Bajulaz. Puis descente un peu compliquée dans l’éboulis heureusement bien sec qui nous amène sur l’arête des Frêtes. Malheureusement, les étagnes (bouquetins femelles), présentes la semaine précédente, ont disparu, cherchant probablement à redescendre plus bas pour anticiper les froideurs de l’automne.

Depuis l’arête herbeuse des Frêtes, nous redescendons par le sentier jusqu’au refuge de Praz Dzeures (**), bien visible en contrebas. Le Mont Blanc et le Charvin sont encore devant nous.

C’est notre jour de chance, le refuge, normalement fermé en semaine à cette saison, est exceptionnellement ouvert ce jeudi (dernier week-end avant fermeture hivernale). Le refuge est gardé tout l’été par un jeune couple à la tête de 600 brebis et 3 petites filles (il vaut mieux cela que l’inverse). La longue pause est bienvenue et le rafraichissement aussi. Une photo de groupe originale devant une baie vitrée du refuge nous fait admirer une dernière fois le Mont Blanc, le Charvin et la photographe qui a réinventé ainsi la technique du selfie groupé...

Cerise sur le gâteau, 3 bouquetins surveillent le refuge depuis la crête qui le domine (bouquetins et chamois faisaient partie des promesses matinales de l’animateur...).

Nous reprenons notre longue descente (encore 1h40) jusqu’au parking par un beau chemin à travers les aulnes, puis la forêt. Nous atteignons le parking peu après 17h00.

Un grand merci à chacun pour sa bonne humeur jamais mise à mal malgré les difficultés de cette longue et spectaculaire randonnée, et en particulier à Christian et Martine pour les photos et le travail de sélection de celles-ci, à Christelle pour sa contribution et à Virginie, efficace serre-file et soutien indéfectible.

Données techniques :

Dénivelé : 1450 mètres

Distance : 16,3 km

Temps de marche (hors pause méridienne) : 8h15

Index IBP : 144

Risque Avalanche

BERA -->

Recherche sur le site

      RANDONNÉES            

Renseignements, inscriptions:

 eMail: randosavoy@gmail.com

 Les randonnées sont organisées les mardi, jeudi et dimanche.

 

Attention la randonnée peut être annulée la veille pour mauvaise conditions météo 

INFOS MARCHE NORDIQUE

Onglet Marche Nordique

 PROCHAINES RANDONNÉES

 

 

 Mardi  23 novembre

Le Loret

 (Arith)

P: TCS  9h

Den: 570 m  M

 

 Jeudi 25  novembre

Tour de l'Aiguille de Praz d'Zeures

 (Col du Marais)

P: Ste B. 8h

Den 960 m  BM

 

Jeudi 25 novembre Rando Douce

La Virée (Street art)

 (Annecy)

P: Ste B/TCS.13h ou 13h30 si bus

Den: 0 m  PT

 

  Dimanche 28 novembre

Le col de l'Oulettaz

 (Le Chinaillon)

P: Ste B. 8h30

Den:720m  BM

 

En savoir plus: Cliquer sur l'image

Les sites de la fédération, licences, documentation, conseils ...