Tour de la Montagne du Gros Foug

 

Bonjour à toutes et à tous,

Nous étions 4, à parité, au départ de cette rando reportée au vendredi, seule journée ensoleillée de cette fin de semaine.

Nous nous garons près du cimetière (290m) et à 8h10, nous empruntons la Montée des Deux Évêques, direction Clarafond via Lapeyrouse. Notre cheminement résonne de bruits d'eau en cascades, torrents, puits; toutes les eaux sont captées et ont fait l'objet d'une mise en place de fossés maçonnées et retenues au nombre impressionnant. Il faut dire que le 17 janvier 1936 à 7h du matin, une pluviométrie exceptionnelle a déclenché une gigantesque coulée de boue qui a submergé plusieurs parties du village, détruisant une vingtaine de bâtiments et des vignobles, ensevelissant les bêtes mais épargnant les humains. Le sol est composé d'un tuf (calcaire très poreux et fissuré) posé sur des marnes imperméables qui créent un grand nombre de résurgences qu'il a fallu capter et qui font, maintenant, l'objet d'un strict suivi.

De belles cascades jalonnent le parcours, particulièrement la cascade pétrifiante. On longe une carrière de tuf qui fournissait des matériaux de construction et qui a arrêté son activité après la catastrophe.

Direction le Châtaignier (590m) par un sentier bien marqué; tout le parcours est d'ailleurs très bien balisé. Le tour de taille de l'arbre approche les 4m; ses hautes branches marquent des signes de fatigue. Puis après quelques pierriers, c'est le passage des câbles, fraîchement remis à neuf et super sécurisé qui permet d'atteindre le Point de Vue et sa table d'orientation embuée. Nous sommes, sous un beau soleil, devant le Grand Colombier partiellement dégagé, avec vue sur la Chautagne, le Bugey, le Mont du Chat et la Chartreuse; on domine le Rhône qui serpente ainsi que son canal. Le Rhône faisait autrefois frontière avec la France (rattachement de la Savoie à la France en 1860) et dessine aujourd’hui la limite entre la Savoie et l’Ain.

On poursuit en direction du Sentier Botanique dont les écriteaux nous présentent des grands feuillus et résineux; puis on rejoint les Vestiges du Camp 3. Dans les années 1940 à 1945, des chantiers de jeunesse avaient été constitués, qui recrutaient les jeunes de 20 ans pour un service militaire de 8 mois. Au Camp 3, ils étaient chargés de fabriquer du charbon de bois avec des fours à bois métalliques dont on peut voir encore quelques vestiges. Ce charbon de bois servait de combustible pour les véhicules militaires fonctionnant au gazogène. Il est 12h et une table à proximité nous enjoint de faire la pause pique-nique.

La descente, toujours dans les bois, est plus douce; la dentaire palmée de différentes couleurs est partout présente. On emprunte un tronçon du sentier de Compostelle puis nous rejoignons le Châtaignier pour nous permettre d'atteindre, à 15h, la voiture en traversant les vignes.

Nous aurons parcouru 13,3km et grimpé 900m. Notre point culminant 1005m, le point haut de la Montagne du Gros Foug étant à 1057m.

En récompense, le pot est pris au Belvédère de la Chambotte, en terrasse et sous un soleil rayonnant; difficile de quitter cet endroit!

Les photos sont de Muriel et Xavier.

Amitiés à tous.

Jean-Paul

 

 

 

Risque Avalanche

BERA -->

Recherche sur le site

         PROGRAMME               Printemps 2018-2019

Renseignements, inscriptions:

 eMail: randosavoy@gmail.com

 Les randonnées sont organisées les mardi, jeudi et dimanche.

 

Attention la randonnée peut être annulée la veille pour mauvaise conditions météo 

INFOS MARCHE NORDIQUE

Programme: voir onglet Marche Nordique

 PROCHAINES RANDONNÉES

  

 

 

 

 

Jeudi 18 juillet (rando douce)

en attente

 

 

Jeudi 18 juillet

Le Trélod

 (Doucy en Bauges)

 7H00  P. TCS.

 Den: 1130 m  TBM

 

 Dimanche 21 juillet

Le Mont Jovet

(Moutiers ND des Prés) 

8H00  P. TCS.

 Den: 700 m  BM

 

Mardi 23 juillet

Le lac de Tardevant

(La Clusaz) 

8H00  P. Ste. B.

 Den: 700 m  M

 

En savoir plus: Cliquer sur l'image

Les sites de la fédération, licences, documentation, conseils ...