29 septembre 2019 Le tour de La Louche Percée

Nous sommes 10 au parking (7F, 3H), pour cette randonnée classique dans le massif de la Lauzière. Le temps est idéal et c'est la meilleure période de l'année pour aller dans ce secteur. Il faut une bonne heure et demi pour arriver au col de la Madeleine (hors saison). Le départ se fait un peu plus bas coté Saint François Longchamp. Le soleil est encore bas mais on découvre déjà les couleurs des étendues de myrtilliers.
Nous prenons la direction du col de Sarvatan. De ce fait nous faisons le circuit dans le sens inverse des aiguilles d'une montre avec l'avantage de faire le plus dur d'abord et d'avoir l'exposition la plus favorable. Sur le premier poteau directionnel est mentionné sentier difficile. C'est pas totalement faux tellement ce sentier est mal tracé au début, la suite dans un éboulis de gros bloc n'est guère mieux. C'est peut être l'attention portée au sentier qui me fait louper ce moment crucial, celui ou l'on voit le trou de la Louche Perçée. J'ai bien senti l'immense déception qui s'en est suivie. J'ai joint une photo pour prouver l'existence de ce fameux trou. Quand à la louche, je la cherche encore !
Heureusement l’intérêt de cette randonnée c'est surtout cette ambiance particulière propre à ce massif. Arrivés au col de Sarvatan nous découvrons le coté Maurienne et nos sommets habituels des Bauges et même la Tournette. Il nous faut maintenant descendre d'environ 250 m pour rattraper le sentier qui va nous mener au col de Montjoie. La bifurcation se trouve au pied des paravalanches qui ont été construits pour préserver le village d'Epierre situé en dessous dans la vallée. Les 250 m sont vite remontés pour atteindre le col ou se trouve un abri ou l'on a disposé des panneaux retraçant l'histoire de ces constructions.
Il est presque 13h quand nous nous installons au col pour le piquenique. La vue coté sud est parfaitement dégagé pour détailler tous les sommets, du Glacier de l'Etendart aux aiguilles d'Arves en passant par le glacier de Mont de Lans. Face à nous coté ouest c'est le massif des Hurtières ou le charbon a été exploité. Ce massif est dominé par le sommet des Grands Moulins, le Chapotet et le Pinet.
A 14h nous entamons la descente sur un sentier très facile qui nous laisse tout le temps de s’émerveiller des couleurs flamboyantes des myrtilliers. Quand aux myrtilles elles ont été ramassées pour la plupart. Nous passons devant un petit lac qui n'a pas de nom sur la carte.
En face de nous on voit nettement les entrées de galerie de la petite mine de l’Alouette ou on a recherché du minerai de cuivre en particulier. Ce site est aussi connu, comme d'autres dans le massif, pour ses minéraux rares dont j'ai mis quelques photos (les cristaux font entre 1 et 5 mm). 
C'est au col que nous prenons le pot ou nous savions que nous ne ferions pas des économies mais il y a la vue et .. le vent !
Merci à tous, photos, Anne Claudine, Bénédicte et moi même et Xavier pour la gestion de la fin du peloton.
En résumé: dénivelé 730 m pour 9 km et 6h tout compris.

Risque Avalanche

BERA -->

Recherche sur le site

 PROGRAMME hiver 2019-2020

Renseignements, inscriptions:

 eMail: randosavoy@gmail.com

 Les randonnées sont organisées les mardi, jeudi et dimanche.

 

Attention la randonnée peut être annulée la veille pour mauvaise conditions météo 

INFOS MARCHE NORDIQUE

Programme: voir onglet Marche Nordique

 PROCHAINES RANDONNÉES

   

Dimanche 10 novembre

Les Chalets de la Fullie

 (Ecole)

9h P. TCS

Den 650 m M

 

Mardi 12 novembre

Le col des Nantets

 (Talloires)

9h  P. TCS

Den: 500 m M 

 

Jeudi 14 novembre

(rando douce)

Circuit deMontmin

 (Montmin)

13h30  P. TCS. et Ste. B.

 Den: 250 m PT

 

Jeudi 14 novembre

La Belle Etoile

 (Faverges)

8H30  P. TCS

 Den: 750m  BM

 

 

 

En savoir plus: Cliquer sur l'image

Les sites de la fédération, licences, documentation, conseils ...