Randonnée sur le sentier du baroque

Les 9 randonneurs savoyards (+2 “famille”) - 7 de rive gauche - peuvent se féliciter d’avoir choisi le parcours court de l’après-midi pour cette “rando des angelots” sur le sentier du Baroque en cette journée du patrimoine le 21 septembre. En effet non seulement ils ont pu se lever à une heure raisonnable, mais ils étaient au sec dans les voitures sur la route de Combloux pendant que les marcheurs du matin étaient depuis 8h sous la pluie. Au parking à St-Nicolas de Véroce, la pluie avait cessé (photo 02).
 
L’arrivée à 10h30 a laissé le temps de redescendre à pied à la chapelle des Chattrix (sur l’itinéraire en pj 01) avant le repas, 1km plus bas sur le sentier (photo 03). Devant la chapelle (photos 04-05) la guide attendait les premiers marcheurs...ce fut nous, pour une “séance privée”! Première présentation  de l’origine de l’art baroque :
“l’apparition de l’art baroque en Savoie peut être considérée comme le fruit d’une rencontre entre les nouvelles orientations de l’Eglise catholique et un courant artistique issu de la Renaissance”. Après la Réforme protestante de Luther et Calvin, prônant une religion plus rigide, dogmatique, dépouillée, remettant en cause les saints, le concile de Trente (plusieurs phases entre 1545 et 1563) vise à réformer à son tour la foi catholique, et à théâtraliser la vie religieuse pour séduire les croyants par un choc émotionnel d’images, de lumière, de couleurs.
S’il y a autant de chapelles dans les vallées savoyardes, c’est que le relief et le climat rendent difficiles l’accès à l’église principale lointaine de la paroisse. Dans le cas de la paroisse de Saint-Nicolas de Véroce, les habitants pauvres n’avaient d’autre alternative pour survivre que d’exercer le métier dur, dangereux, de colporteur ; ceux qui revenaient vivants de l’étranger manifestaient la reconnaissance de leur réussite en offrant la décoration de la chapelle de leur hameau. L’art baroque joyeux aidait les paroissiens à vivre en leur faisant espérer une vie meilleure au paradis.
La chapelle des Chattrix est l’une 3 de Haute-Savoie à posséder un antependium en cuir...avec celle de Chevaline, à donner envie d’aller y randonner!
 
Le repas copieux à Saint-Nicolas de Véroce a été agrémenté par l’apéritif au pétillant de groseilles (photo 06), et complété par un généreux plateau de desserts offert par Michelle au bénéfice des enfants de l’école (photo 07).
Après le repas, 2ème illustration de l’art baroque dans l’église de Saint-Nicolas de Véroce, la plus belle de la vallée, occasion pour la guide de présenter le retable typique (photo 08) qui a vocation de plaire et d’enseigner. C’est le “catéchisme en images” dira le jésuite de l’église des Contamines, en quelque sorte en bande dessinée pour les paroissiens majoritairement illettrés de l’époque (déjà...) :

Le retable est constitué de 3 étages de bas en haut, soit du paroissien en bas vers le royaume de dieu, ou les 3 étapes de la montée au ciel :

- Le 1er étage est constitué de l’autel, avec le tabernacle où sont collectées les hosties consacrées ;

- Le 2ème étage est consacré aux saints donnés en modèles ;

- Le 3ème étage ou attique est le royaume de Dieu.

Les saints et les anges, réhabilités dans la réforme catholique, sont les intermédiaires entre les hommes et le royaume de Dieu, la différence étant que les saints ont une réalité humaine historique.

 

Pour le départ de la randonnée proprement dite, le soleil était revenu, les vêtements de pluie rangés (photo 09). Passage devant la maison natale d’Alexis Bouvard (photo 10).

Le tonnerre grondait au loin et la pluie commençait en arrivant aux Contamines-Montjoie (photo 11). L’orage a éclaté pendant l’exposé du jésuite-guide (photo 12). Ce dernier a présenté les caractéristiques architecturales des églises baroques, et a rappelé que “les jésuites placés par Ignace de Loyola au service de la réforme catholique ont été les premiers à promouvoir le pouvoir de l’art nouveau sur les sensibilités” (extrait du livret Les chemins du baroque en Savoie).

 

A la sortie de l’église, la pluie avait cessé, le choix était proposé de rejoindre Notre-Dame de la Gorge soit en car, soit à pied pour les 45’ restantes. Choix de 8 des 11 randonneurs (photo 13), en traversant le Bonnant face au Mont Joly gorgé d’eau en cascades (photo 14). Dernière présentation sur l’histoire et les légendes de la chapelle (photos 15-16-17).

Puis retour en car au point de départ à Saint-Nicolas de Véroce (photo 18), il ne manque sur la photo du groupe que la photographe Marie-Thérèse V.

En face de l’église, le nom sur le bras de la pelleteuse (photo 19) rappelait que les conflits entre réformateurs et contre-réformateurs sont toujours d’actualité.

 

La sortie était en fait une randonnée du mardi de 3h30’ de marche, 10km, sans difficulté et même accessible aux “sans-bâtons”, enrichie par les présentations de guides dans 4 chapelles ou églises (Les Chattrix, Saint-Nicolas de Véroce, Les Contamine-Montjoie, Notre-dame de la Gorge) d’environ 30’ chacune. La pluie a peu gêné pendant la marche.

Risque Avalanche

BERA -->

Recherche sur le site

Renseignements, inscriptions:

 eMail: randosavoy@gmail.com

 Les randonnées sont organisées les mardi, jeudi et dimanche.

INFOS MARCHE NORDIQUE

Programme: voir onglet Marche Nordique

 PROCHAINES RANDONNÉES

    

 

Dimanche 14 octobre

Aiguillette des Posettes

(Le Tour)

7H30  P.Ste B.

Den: 950 m BM

 

 Mardi  16 octobre

Chalets de la Mare

(Thônes)

9h   P.Ste. B.

 Den: 510 m M 

 

Jeudi 18 octobre (rando douce)

Chateau de Deray Fergy

(Duingt)

13H 30 P.TCS.

 Den: 100m  PT

 

Jeudi 18 octobre

Trou de la Chapelle

 (Alex)

8H P.Ste B.

Den: 1050 m TBM

 

  

 

 

 

 

En savoir plus: Cliquer sur l'image

Les sites de la fédération, licences, documentation, conseils ...