Le Christomet

En ce dimanche matin une seule interrogation : les prévisions météo pour Megève, à savoir ciel dégagé devenant très nuageux, mais pas de pluie, vont elles se vérifier.

Plutôt optimistes, 16 randonneuses et randonneurs (8 F et 8H) dont 5 d’Annecy et une invitée, amie de Dominique, quittent le Lac bleu et son ciel menaçant pour Megève.

Effectivement peu de nuages à l’arrivée, où nous laissons les voitures au parking du Chalet du Christomet (1420 m).

Contrairement aux habitudes des RS , nous débutons par une longue descente en pente douce. La neige a bien fondue depuis vendredi et le bon et large chemin est par endroits bien dégagé. Un peu avant le Mont Platard (1378 m) nous obliquons à droite pour monter vers le Christomet. Le chemin, tout aussi large mais encaissé, pénètre dans la forêt suivant une pente raide.

Progressivement elle s’adoucit, et des clairières de plus en plus importantes offrent de superbes point de vue sur le massif du Mont blanc.

Un dernier effort nous permet d’atteindre la bosse du Christomet (1853 m) et son oratoire.

La vue est à 360 ° . A nos pieds la verdure des alpages et le manque de neige sur les hauteurs sont frappants . A l’horizon, sous un ciel moutonneux toujours légèrement ensoleillé, la blancheur des sommets dessine un fonds

marmoréen impressionnant, qui attire les regards. Le Mont Blanc et ses satellites, bien sûr, mais aussi la chaine des Aravis toute déployée ; au sud, Ban Rouge immaculé luit, et ne justifie pas son nom.

Quelques séances photos plus tard, et même s’il n’est pas encore 12 h 10, nous nous installons pour pique-niquer au pied de la gare supérieure du télésiège, à l’abri du vent.

Après avoir bien apprécié le marc de Champagne, d’Henri et Claire, qui clôt notre repas, nous poursuivons l’itinéraire en suivant le chemin sur la crête, en direction de l’Eperon (1778 m). Son ascension est brève, heureusement car la pente est raide ! Non seulement le soleil n’a pas disparu mais maintenant il nous réchauffe un peu, et nombreux ôtent une « couche ».

Le cheminement se poursuit vers un 2éme « éperon » non marqué sur la carte mais tout aussi réel. Nous sommes dans le domaine des tétras-lyres. Promis, je reviendrai au printemps.

Après une incursion au col du Jaillet, bien connu des RS, nous entreprenons la descente vers Les Frasses. Bientôt, nous quittons les pentes dégagées pour nous enfoncer dans la forêt. Après quelques petites hésitations sur le

sentier à prendre, nous franchissons un petit pont de bois bien sympathique celui-ci, parvenons au chalet des Frasses et atterrissons au parking du même nom. Ensuite par une piste large nous rejoignons notre point de départ, en jouant à saute-mouton avec les amas de neige de culture provoqués par les canons à neige.

Il reste un peu de soleil pour nous saluer, comme une invite à revenir vite.

Pot de l’amitié à Praz sur Arly ( une adresse à retenir selon un éminent ancien).


Dénivelé cumulé : 620m

Distance : 10 km

Durée montée : 1h45

Pause : Contemplatif + photos + Pique-Nique : 1h10

Durée descente : 2h20

Risque Avalanche

BERA -->

Recherche sur le site

Renseignements, inscriptions:

 eMail: randosavoy@gmail.com

 Les randonnées sont organisées les mardi, jeudi et dimanche.

 

MARCHE NORDIQUE

 

Mardi 12 décembre

 Annulé

 RANDONNÉES

 

 

Dimanche 10 décembre

Annulé

 

 

Mardi 12 décembre

Vieux Chinaillon

 Le Grand Bornand

9 h00 - Ste Be

Den : 350 m - M

 

Jeudi 7 Décembre

1/2 Journée

Boucle de Montagny-les-Lanches

Montagny les Lanches

 13h30 - Ste Be

Den : 135 m - PT


Jeudi 7 Décembre


Le Semnoz

Col de Leschaux

8 h 30 - TCS

Den :750m - BM

 

 

 

En savoir plus: Cliquer sur l'image

Les sites de la fédération, licences, documentation, conseils ...