Le Sommet du Vuache

La randonnée au Vuache l’an dernier le 23 avril 2013 était une rando du mardi. Les participants l’avaient appréciée, mais regretté de ne pas être allés jusqu’au sommet, 55’ au-delà du panneau Sur la Montagne. Le sommet a donc été inscrit pour la randonnée du dimanche 13 avril 2014. Le Vuache est une montagne à vaches, mais pour les 9 participants (dont 2 venus d’Annecy) l’intérêt est botanique et géologique autant que physique. Beaucoup partagent ce point de vue si l’on en juge par le nombre de voitures au parking et de promeneurs croisés!
Comme les sentiers et les vieilles pierres changent peu, le CR s’appuiera sur celui de l’an dernier en copié-collé.
La randonnée est basée sur le topoguide PR36. Sur la route avant Chaumont, face au vignoble de la Roussette de Frangy (cru Altesse), arrêt obligé au Pont Romain (de 1721...) dit de Pissieu, au-dessus de la cascade de Bredannaz et des marmites de géant, expliqué par un panneau d'information. Occasion de faire quelques pas sur le pont où passe le sentier de Saint-Jacques-de-Compostelle.
Au départ du sentier du Vuache au-dessus de Chaumont, un panneau d’information explique la formation de la faille du Vuache et l’historique des tremblements de terre. Les animateurs qui avaient participé à une sortie géologique avec le géomorphologue Pierre Renau sur le sujet ont tenté de restituer ce qu’ils avaient retenu : « Le plissement Alpin provoqué par le rapprochement des plaques africaine et européenne a commencé à la fin de l’ère secondaire, il y a 80 millions d’année. Le Vuache, comme le Jura méridional dont il fait partie, séparé par le Rhône, résulte des derniers contrecoups de la formation de la chaîne alpine proprement dite, il y a 5-10 millions d’années. La faille du Vuache qui longe le flanc sud-ouest et se prolonge au pied de la Mandallaz correspond à un accident géologique, responsable d’une activité sismique permanente entre Annecy et le défilé de l’Écluse ».
Après le panneau Sur la Montagne, point du retour de l’an dernier, le sentier continue de monter en pente douce au milieu d’un parterre d’ails des ours. Aïe que d’aulx! a remarqué un randonneur. Le sommet atteint tranquillement en 1h45’ (on entendait sonner les cloches de midi en bas) est repéré par un cairn et un panneau altitude 1101m, qui laisse perplexe le GPS à 1105m. De mémoire des animateurs, ce doit être la 1ère fois que les Randonnées Savoyardes se retrouvent là.
 
15’ de descente pour trouver un coin de pique-nique libre et mettre un liquide jaune dans la wache ( "En patois savoyard, Vuache se prononce ouache, d'où l'orthographe Wache au XVIIème siècle. Vuache peut donc provenir du patois annécien wachal’eau...On peut aussi trouver une origine burgonde d'un mot signifiant garder ").
 
Après 1h de pique-nique face au Grand Colombier, objectif de la randonnée du 4 mai prochain, la descente a été consacrée à l’observation enchanteresse des fleurs.
Le Vuache est remarquable par sa flore, en particulier sa fleur emblématique l’érythrone dent de chien. L’an dernier Guy Puget avait su en trouver, mais cette année, seul un bouton a pu être repéré, la photo est donc de l’an dernier. Par contre abondance de cardamines et quelques latrées écailleuses au même endroit que l’an dernier à Sur la Montagne. Partout des pervenches, que Jean-Jacques Rousseau aurait aimé dédier à Mme de Warens (le fameux balustre d'or du buste d'Annecy est fait de cœurs entrelacés et parsemés de pervenches). Les jonquilles peu nombreuses qui n’avaient pas encore été cueillies avaient un air déjà fatigué.
 
Au retour à Chaumont après 1h30’ de descente, par Vovray et Chaumontet depuis Sur la Montagne, il restait du temps pour faire un tour aux ruines du château du XIème siècle qui domine le village, et à la table d'orientation. Le château de Chaumont fut construit au XIème siècle sur un promontoire. Avec une large vue panoramique, c'est un endroit de passage et de péage obligés de la route de Chambéry à Genève. Au XIème siècle le château fait partie d'un fief dépendant des comtes de Genève. En 1401 il devient la propriété des comtes de Savoie. En 1536, la France envahit la Savoie et le roi François Ier dort à Chaumont. En 1630 il est rasé par Louis XIII lors de la conquête de la Savoie. Il n'est plus que ruine. L’église dédiée à Sainte-Agathe est du XIVème.”
 
Le beau temps après la promenade incitait à se prélasser à la terrasse de la sympathique auberge du Pralet au pied du château.
Randonnée sur des sentiers agréables, de beaux points de vue, un site pittoresque, des parterres de fleurs, un temps idéal.
1h45’ de montée au sommet, 15’ (avant pique-nique) + 1h30’ de descente et retour en boucle, soit 3h30’ de marche effective + 30’ de visite à Chaumont + 1h de pique-nique = 5h hors pot.
Le GPS indique une dénivelée cumulée de 620m y compris la montée au château, pour une dénivelée relative de 600m (Chaumont) à 1101m (sommet).

Risque Avalanche

BERA -->

Recherche sur le site

Renseignements, inscriptions:

 eMail: randosavoy@gmail.com

 Les randonnées sont organisées les mardi, jeudi et dimanche.

INFOS MARCHE NORDIQUE

Programme: voir onglet Marche Nordique

 PROCHAINES RANDONNÉES

    

Mardi  14 aout

La Croix des Bergers

(St François de Sales) 

8h P.TCS

  Den:  330m  M

 

Jeudi  16 août (rando douce)

Le plateau des Glières

(Thorens Glières)

13H 30 P.Ste B.

 Den: 0m  PT

 

 Jeudi 16 août

Le Mont Charvin

(La Savatte)

7h30 P. TCS

 Den: 1100m  TBMA

 

Dimanche  19 août

Refuge du plan des Gouilles

(Champagny en Vanoise)

7h30 . P. TCS

 Den: 880m  BM

  

 

 

En savoir plus: Cliquer sur l'image

Les sites de la fédération, licences, documentation, conseils ...